swimcross

On a testé: le Swimcross !

Et si la clé pour fait du sport, c’était de s’amuser ? Le Swimcross en est le parfait exemple!  Cette toute nouvelle discipline  propose un combo gagnant: le travail du souffle et de résistance, peu  d’impacts, et une approche ludique.

Pour promouvoir la discipline qui se pratique en général au bord des bassins, le groupe Smiling People et leur partenaire Speedo ont lancé une tournée de 20 dates autour d’un format plus long et plus compétitif : les Challenges Swimcross, avec obstacles et course à pieds. C’est lors de son lancement au Mans que je me suis frotté à la centaine de participants présents pour l’occasion.

Pour le Swimcross challenge, les filles prennent le départ 5 minutes avant les garçons

Sur l’eau, sous l’eau, et hors de l’eau

Soleil de plomb, accueil souriant, toboggans aquatiques et transats, rien ne laisse supposer qu’une course se prépare tant le contexte pousse au farniente ! Pourtant, en y regardant de plus près, on découvre une série d’obstacles aussi bien au bord des bassins, dans l’eau et dans le parc adjacent ouvert pour l’occasion : filet, structures gonflables, javelot, pneus, bottes de foins et même les 2 toboggans du centre en font partie… Ce sont plus de 20 obstacles à franchir dans l’eau et dehors, à répéter sur 3 boucles pour une distance totale d’environ 6km ou seuls les moments pris pour enlever et remettre ses chaussures permettront de souffler un peu.

Les obstacles raceurs et les fans de Benny Hill vont aimer.

Glissades et rigolades

Tous les profils sont présents, de l’athlète compétiteur, à la personne venue en groupe pour s’amuser, en passant par des sportifs amateurs qui ont la niaque. Ça rigole, ça joue des coudes, ça saute dans l’eau, ça râle un peu en traversant un tunnel de pneu, et ça glisse sur les structures gonflables avec parfois des gamelles à la limite de l’artistique. Et lorsqu’arrive le ventriglisse, c’est carrément Benny Hill. Même les plus compétiteurs dont je fais partie, s’élancent comme des gamins.

Un entrainement complémentaire et alternatif pour les triathlètes.

Un travail complet de cardio et renfo

Après une heure de course aussi drôle que physique, on peut dire que le Swimcross est une réussite, un peu glissante parfois mais originale dans le paysage fitness traditionnel et qui est capable de réunir le plus grand nombre. Pour les amateurs de performances (comme moi!), le run et les nombreux obstacles sont un véritable défi qui mettent le cardio à rude épreuve. Mais au-delà de l’aspect très complet pour travailler le renforcement, l’endurance et la coordination, c’est surtout un fabuleux moment pour s’amuser, profiter d’une structure aquatique comme jamais vous ne pensiez le faire (combien de fois ai-je entendu : on ne court pas près des bassins !) avec le sentiment de rajeunir d’au moins plusieurs années. Seul bémol pour le triathlète que je suis, j’aurais aimé nager un peu plus, les challenges natation ayant plutôt lieu lors des séances hebdomadaires.

On peut aussi bien participer pour le côté compet que pour le côté ludique.

Alors si vous cherchez autre chose que les tapis de courses alignés, les lignes d’eau surchargées et les plateaux de musculation ennuyeux à l’heure ou l’été pointe le bout de son nez, essayez le Swimcross sans hésiter !

Plus d’infos et où pratiquer ici