bonheur

Fabrice Midal ou la réhabilitation du bon narcissisme.

Vous cherchez le bonheur ? Devenez narcissique ! Et oui, vous avez bien lu! Dans son nouveau livre, « Sauvez-votre peau : devenez narcissique » paru chez Flammarion, Fabrice Midal réhabilite le bon narcissisme.

Après « Foutez-vous la paix », son précédent essai vendu à plus de 100 000 exemplaires, le philosophe et fondateur de l’école occidentale de méditation, récidive dans le registre de la provocation et nous dit : soyez plus narcissique ! A l’heure des selfies et des réseaux sociaux, on se dit que l’auteur est tombé sur la tête. Et bien, on a tord et il le démontre très bien, dans cet essai revigorant.

 

 

 

La réahabilitation de Narcisse

Selon Fabrice Midal, le mythe de Narcisse a été mal interprété.  Narcisse n’était pas, comme on a pu le lire, un bellâtre tellement épris de lui-même qu’il est tombé amoureux de son image. En réalité, lorsque Narcisse se regarde pour la première fois dans l’eau, il croit avoir affaire un inconnu et ne  ne se reconnaît pas.

Etre narcissique ou apprendre à se connaître

Etre narcissique, selon Fabrice Midal, c’est apprendre à se connaître, reconnaître ses talents et à s’aimer tel que l’on est.  Ce devoir moral de se connaître et de s’aimer est la clé de l’épanouissement.  Après tout, Narcisse ne se transforme-t-il pas en fleur à la fin de la fable ? L’équivalent d’une vraie renaissance !

Mais alors, si on suit le raisonnement de Fabrice Midal, il faut-il faire comme Kim Kardashian et Donald Trump ? Non, répond l’auteur, ne confondez pas vanité et narcissisme. D’ailleurs pour lui, la bimbo et le Président des Etats-Unis ne s’aiment pas vraiment et ne  sont, par conséquence, pas vraiment « narcissiques ». Au contraire, ils ont besoin de l’approbation constante du regard des autres pour aller bien.

 

Etre narcissique consiste à être l’auto-entrepreneur de soi.

Pour Fabrice Midal, être « narcissique » consiste à ne pas obéir aux injonctions de la société actuelle : course à la performance, effacement de la frontière entre vie public et vie privée, encouragement à être l’auto-entrepreneur de soi… Stop, nous dit l’auteur pour qui le burn-out est la maladie du siècle. Arrêtez de vous maltraiter et de vous auto-exploiter. Le pire est que c’est cette même société qui vous accuse d’être narcissique si vous prenez des selfies, alors que dans toute l’histoire de l’humanité, les puissants se sont toujours fait tirer le portrait.

Alors quoi, se mettre en valeur serait-il un privilège réservé à une élite ?

Si vous poster des photos de vos vacances sur Facebook, continuez et ne culpabilisez pas.

Et si vous ne vous aimez pas encore, devenez « narcissique », seule condition pour aimer son prochain !