Sportives: pourquoi il est important de protéger votre périnée.

Contrairement aux idées reçues, la rééducation du périnée ne concerne pas seulement la femme qui a accouché. Les sportives auraient tout intérêt à le tonifier pour éviter les fuites urinaires. Explication avec la kinésithérapeute et spécialiste Açelya Sen.
Pour commencer, qu’est-ce que le périnée?

Le périnée est la sangle musculaire qui relie le pubis et le coccyx et qui maintient les organes pelviens et intestinaux en place. Il évite la descente d’organes et l’incontinence des sphincters.

Sa rééducation ne concerne t-elle que les femme qui ont été enceintes?

Que la rééducation périnéale ne concerne que les femmes qui ont accouché est une idée reçue. Certaines athlètes adolescentes, qui n’ont jamais eu d’enfant, peuvent avoir des fuites urinaires lorsqu’elles rigolent. Cela vient de la qualité tissulaire ou potentiellement d’une prise de poids rapide. En moyenne, c’est autour de 35 ans que les femmes commencent à consulter car elles ont des petites fuites depuis un moment et que cela devient inconfortable.

Est-ce que tous les sports nécessitent une rééducation du périnée?

La natation ou le vélo n’ont pas de conséquences sur le périnée. En revanche un sport à impact comme la course à pied ou même la Zumba, va pousser de manière importante les organes vers le bas tout comme l’haltérophilie. Le risque est de rencontrer par la suite des problèmes d’incontinence et de descente d’organes.

Que conseillez-vous aux sportives?

De protéger leur périnée pendant leur séance, en contrôlant  la pression des organes vers le bas. Pour cela, il suffit de le contracter en ajoutant une notion d’aspiration, comme si on se retenait de faire pipi. Lors de la course à pieds par exemple, sur le temps expiratoire, on peut penser à effectuer cet exercice.

L’idéal est d’ajouter des séances de gymnastique hypopressive pour renforcer les transverses. Si ce n’est pas suffisant et que l’on a quelques fuites urinaires lorsque l’on tousse, éternue ou rit, il est recommandé de suivre un protocole de rééducation périnéale avec un kinésithérapeute.

Qu’est-ce que la gymnastique hypopressive?

C’est un protocole de rééducation des abdominaux profonds, c’est à dire les transverses et l’abdomen, que l’on fait travailler en synergie avec le périnée. On inspire en gonflant le ventre, on bloque la respiration, et à l’expiration on rentre le ventre en faisant remonter le diaphragme. Ce type d’exercice est présent dans le Pilates et dans certaines postures de  yoga (Mula Bandha par exemple) qui vont renforcer le plancher pelvien et le bas ventre. Pour celles qui pratiquent un sport à impact, il est donc judicieux d’incorporer une  de ces séances dans leur programme d’entrainement hebdomadaire.

Mula Bandha permet de renforcer le plancher pelvien

Le périnée a t-il un impact sur la sexualité?

Tout à fait. Un manque de tonus au niveau du périnée entraine une diminution de la satisfaction sexuelle. Plus le périnée est tonique, plus il a une bonne capacité de contraction, et plus on augmente les sensations lors des rapports. Alors que plus il est hypotonique et distendu, moins on a de sensations et donc de satisfaction. Beaucoup de femmes ont du mal à aborder le sujet et ne comprennent pas forcément ce qui leur arrive, alors qu’il suffirait juste de rééduquer le périnée.

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *