Laure et son « Ocean Therapy »

Entrepreneure dans le bien-être, Laure est l’auteure du  livre Ocean Therapy, qui doit son nom aux séjours de reconnexion avec soi et à la nature qu’elle organise tout au long de l’année. Portrait d’une jeune femme qui a choisi de développer le côté décomplexé du bien-être.

Avant de se lancer il y a 3 ans dans l’aventure hasardeuse mais passionnante de l’entrepreneuriat, laure travaillait comme chef de produit en marketing et brand manager chez Pernod Ricard, entreprise spécialisée dans la fabrication et la distribution de sirupeux.  A l’époque, elle travaille et vit en banlieue parisienne, et s’éclate dans un boulot où le mot d’ordre est la convivialité.

Pour une grande amoureuse de l’apéro et des bons moments entre amis, travailler avec des collègues sympas autour d’une marque de vin s’avère être le job parfait. Pourtant, la jeune femme finit par se sentir un peu trop enfermée et loin de la nature, particulièrement de l’océan qu’elle affectionne depuis l’enfance. Elle se fixe alors comme objectif à moyen terme de partir vivre au bord de l’océan, et commence par poser ses valises chez son conjoint qui vit à Lille.

Pendant plus de deux ans, elle enchaine les journées de 7h à 21h avec 4 heures de train par jour, et met à jour petit à petit un blog qu’elle alimente pendant ses trajets. Nommé Santa Mila, en hommage à sa grand-mère, elle y parle de son amour pour les sports plaisirs (nautiques comme terrestres) et y présente un peu son art de vivre qu’elle élabore en s’appuyant sur les conseils beautés et les apéros dinatoires de sa grand-mère, les recettes saines et équilibrées de sa mère, et l’amour pour l’océan et ses sports que lui fait découvrir son père depuis l’enfance. Fatiguée des transports, et sentant qu’il y a quelque chose à faire à moyen terme autour de Santa Mila, elle prend la décision de se lancer à son compte et de s’installer vraiment à Lille, la vie de ses études où résident ses meilleurs amis, et qui n’est qu’à 1 heure de l’océan.

Mais pas question de sauter sans filet, Laure ne quitte pas son job sans rien: « avec mon blog je m’étais constitué un réseau avec  des contacts dans des magazines qui ont accepté de me prendre à la pige ». En parallèle, elle exerce des petits boulots alimentaires, tout en prenant le temps de se consacrer à son blog, et de suivre une formation de yoga de 300h à Bali. Petit à petit elle arrive à retirer les missions chronophages qui lui plaisent moins, et  à vivre de ses événements et ateliers bien-être, ses  cours de yoga et en produisant du contenu pour des marques.

Pas toujours évident de tout mener de front quand on lance son entreprise en solo, et pour s’organiser entre les ateliers et retraites autour de « l’expérience Santa Mila », les cours de yoga à préparer, les déplacements, la communication et les réseaux, le blog, et tout ce qui relève de l’administratif et de la compta, Laure essaye d’être rigoureuse au niveau de l’organisation, et glane des conseils d’entrepreneuses en écoutant différents podcasts (Le Gratin, Le Bureau, Génération XX…).

Depuis peu elle a même appris à déléguer, en faisant appel à des freelances notamment pour les photos et la communication autour de ses événements.

Bien qu’elle tienne son blog depuis 2013, Laure souhaite proposer avec son livre Ocean Therapy   un concentré des thématiques qu’elle aborde sur Santa Mila, qui soit facile à emporter avec soi sur la plage, dans un parc, ou ailleurs dans la nature: « J’y parle de mes sports plaisirs, de voyages, donne des recettes simples et saines, et j’aimais l’idée que cela soit regroupé dans un livre afin de se couper des écrans. De plus, je m’y livre plus que dans le blog en parlant de ma vie et de mon éducation » explique Laure. Pour l’écrire, elle s’est même offert une semaine complète chez des amis en Bretagne pour se couper du reste et travailler d’arrache-pied sur son ouvrage: « J’ai adoré l’écrire, certes je n’ai pas employé de grandes tournures de phrases mais j’ai écrit de manière naturelle et cela m’a permis de prendre du recul et comprendre ce que certaines choses de mon enfance m’ont apporté » ajoute t-elle.

Prochaines étapes? Continuer à se former encore et toujours, que ce soit dans le secteur du yoga, du bien-être et du digital pour aller plus loin dans ce qu’elle peut proposer,  développer plus d’ateliers globaux  autour du yoga, et multiplier les séjours « Ocean Therapy » en France et à l’étranger: « Je crois beaucoup au pouvoir de la relaxation qu’apporte l’océan mais également aux bienfaits de l’air iodé sur le corps et l’esprit. Pendant ces séjours je présente des sports autour de l’océan de manière à ce qu’ils soient accessibles à tous, je donne quelques cours de cuisine pour apprendre à reproduire chez soi des recettes simples et équilibrées, et on apprend à  fabriquer des produits cosmétiques naturels. J’impose même des phases de détox digitale afin que chacun(e) puisse se connecter à la nature ».  A l’inverse d’une quête de perfection, l’objectif de Laure et de son expérience globale « Santa Mila »est que chacun puisse trouver comment il fonctionne et prendre soin de soi de manière personnalisée. Tout un (beau) programme!

retrouvez Laure sur son compte Instagram @santamila_  et toutes les infos sur ses séjours Ocean Therapy @myoceantherapy

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *