Grey’s Anatomy : 5 leçons à tirer du personnage de Meredith pour rester fort.

Après plus de 300 épisodes, Grey’s Anatomy est aujourd’hui l’une des séries phares du petit-écran. Son héroïne, Meredith Grey est devenue une inspiration pour beaucoup. Voici les 5 leçons à tirer des aventures vécues par ce personnage pour ne pas flancher.
1. Trouver sa personne

Pour affronter les coups durs de la vie, les déceptions, les ratés, Meredith Grey peut compter sur le soutien infaillible de sa meilleure amie, de « sa personne » comme elle la surnomme. Avec Christina Yang, elle forme un binôme inséparable. Chacune veille sur l’autre, conseille l’autre, qu’importe les aléas de leur existence (le départ de Preston Burke dans dans la saison 3, la mort de Lexie Grey dans la saison , etc..), elles font front commun. La puissance de leur amitié réside dans leur capacité à se dire les choses. Qu’elles plaisent ou blessent ! Chacune élève l’autre, la pousse à être meilleure, à se surpasser. Et lorsque Christina décide de quitter Seattle pour la Suisse, leur amitié surpasse cette épreuve. Loin des yeux mais pas loin du corps. Lorsque Meredith enterre Derek dans la saison 11, Christina est à ses côtés. Quand elle remporte le tant convoité Harper Avery en saison 14, Christina l’appelle. La définition de l’amitié en somme.

 2. Ne jamais baisser les bras

De la mort de sa mère (saison 3) à celle de sa demi-sœur Lexie (saison 8) ou encore celle de son cher et tendre Derek (en saison 11), Meredith Grey a tout connu. Et surtout le pire. Et si beaucoup aurait baissé la tête et abandonné, ce ne fut pas son cas. Pour ses enfants, elle relèvera la tête après la mort de leur père. Sa force de caractère en fera une battante. Oubliez la fragile Mérédith des premières saisons, la chirurgienne respectée va se révéler au fil des années pour devenir une inspiration pour les nouveaux internes.

3. Le travail c’est bien, construire une famille c’est mieux

Ambitieuse, Meredith l’est ! Mais à la trentaine passée, la résidente en chirurgie va se retrouver à la croisée des chemins : privilégiée sa carrière ou sa vie de famille ? Alors que Derek la tanne pour agrandir leur famille, sa meilleure amie, elle, va faire le choix inverse : dire non aux enfants pour pouvoir progresser dans sa carrière. Meredith, elle, va faire un choix de cœur et adopter. Au final, elle est la mère de trois enfants (Zola,Bailey et Ellis). Et quand Derek va passer l’arme à gauche, elle ne se défilera pas. Inspirante, elle deviendra une mère forte, capable de jongler entre sa vie de famille et l’explosion de sa carrière. Au final, son choix va s’avérer payant. Meredith va devenir chef de chirurgie et mère accomplie. Un modèle.

4. Être une oreille attentive

Meredith est l’élément central de Grey’s Anatomy. Si la série porte son nom, ce n’est pas pour rien. Face aux tracas des résidents, chirurgiens et autres personnels hospitaliers, elle est la personne à laquelle les gens se confient. Oreille attentive, elle prodigue des conseils souvent suivis. Défend les causes qui lui tiennent à cœur. Protège ses amis (Izzie dans la saison 4, Jo Wilson dans la saison 14) et pousse même, à ses dépends, Nathan Riggs à revenir vers la première femme de sa vie dans le final de la saison 13.

 5. Se fixer des objectifs et les atteindre

La force de Mérédith rèside dans sa force de caractère. Obsédée par l’aura de sa mère dans les premières saisons, l’immense et très respectée Ellis Grey, l’interne va prendre confiance en elle au fur et à mesure des saions. Elle est désormais assez sur d’elle pour se faire confiance, se connaitre et se donner des objectifs réalisables. Dernier en date : remporter le tant convoité Harper Avery. C’est fait, elle le remporte lors du 300e épisode de la série diffusé dans la 14e saison.

(Crédits photos ABC)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *