Aux Fourneaux

Gaspacho de tomates ananas (et cajous!)

Délicieuse soupe espagnole à base de tomates et poivron, le Gaspacho est une entrée idéale pour l’été.

Avec les températures estivales, nous sommes plutôt à la recherche d’idées de repas frais et légers. Rapide à réaliser, et sans cuisson nécessaire, le Gaspacho est parfait pour la période estivale, d’autant qu’en juillet et août les tomates ont le goût du soleil et sont gorgées de nutriments et saveurs.

Dans la recette originale, la consistance de la soupe est obtenue avec de la mie de pain, mais pour varier et offrir une option sans gluten, nous avons choisi d’obtenir cette consistance en utilisant des noix de cajou qui ajoutent du gout, de la consistance et font de cette recette, une recette sans gluten.

Vous pouvez varier cette recette en associant tomates rouges et poivron rouge ou tomates vertes et poivron vert.

 Ingrédients pour 4 personnes :
  • 1 grosse tomate ananas (600g)
  • 1 poivron jaune
  • 1 oignon nouveau
  • 1 gousse d’ail
  • 30g de noix de cajou
  • 1cc rase de poivre du Sichuan ou 5 baies
  • tabasco
  • 2 tiges de menthe
  • 1cs de vinaigre de xérès
  • eau
  • 1 cs d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • optionnel pour la décoration: tomates séchées découpées en lamelles + feuilles de menthe
Recette:

Pelez et épépinez la tomate et le poivron. Dégermez l’ail et coupez l’oignon. Mettez la tomate, le poivron, l’oignon nouveau, les noix de cajou, le poivre, 10 gouttes de tabasco, les feuilles de menthe et le vinaigre de xérès dans le blender, mixez et ajoutez en mixant un filet d’huile d’olive (environ 1 cs) et de l’eau à votre convenance pour obtenir une texture plus ou moins veloutée. Filtrez pour obtenir une texture fine.

Goûtez et rectifiez l’assaisonnement avec sel et poivre si nécessaire.

Réservez au réfrigérateur quelques heures pour obtenir un gaspacho bien frais.

Si vous souhaitez un mélange frais rapidement, remplacez l’eau par quelques glaçons lors du mixage.

Servez avec en décoration quelques gouttes de tabasco, quelques lamelles de tomates séchées et des feuilles de menthe.

Bon appétit!

 

Retrouvez les recettes de Camille sur son blog Pâtisse et Pâtine 

 

 

 

Cheesecake pistache et fraises (recette)

Avec son côté aérien, bien frais et agrémenté de fruits, le New-York Cheesecake sera délicieux pour terminer un repas estival.

Cette fois-ci les beaux jours sont  bien là, et avec les températures  estivales on a plutôt envie de manger léger. Mais attention, cela ne signifie pas que nos papilles ne cherchent pas à être émoustillées.  Pour équilibrer la balance (au sens figuré!) nous vous proposons donc la recette de ce gâteau classique de la gastronomie américaine.

Nous avons choisi ici de mixer la saveur de la pistache pour le biscuit, à la gourmandise de la fraise comme fruit de saison.

Pour la pâte à pistache vous pouvez en trouver sans colorant dans les magasins spécialisés, ou bien suivre notre recette!

Ingrédients pour 8 à 10 personnes
  • 200g de gâteaux secs de type Mc Vities, Petit Lu 
  • 60g de beurre
  • 600g de Philadelphia
  • 200g de crème fraiche
  • 10ml de lait
  • 3 œufs
  • 3cs de pâte à pistache + quelques gouttes d’extrait de pistache si vous souhaitez renforcer le goût en pistache
  • 50g de pistaches non salées
  • 175g de sucre
  • 2cs de maïzena
  • optionnel : colorant vert
Recette

Préchauffer le four à 180°C. Mixer ou écraser en poudre fine les biscuits, faire fondre le beurre et le mélanger à la poudre de biscuits. Déposer dans le fond d’un moule de cm de diamètre le mélange beurre/biscuits et appuyer fort pour bien tapisser le fond du plat.

Enfourner pendant 10 minutes.

Monter la température du four à 220°C.

Fouetter le Philadelphia avec la crème, ajouter le sucre puis la maïzena. Sans cesser de fouetter ajouter les œufs un à un puis le lait, la pâte à pistache et le colorant si vous le souhaitez.

Hâcher les pistaches et les déposer dans le fond du plat.

Verser dessus l’appareil à la pistache et enfourner 10 minutes puis baisser la température du four à 150°C et poursuivre la cuisson pendant une heure.

Éteindre le four et laisser le gâteau dedans le temps que le four refroidisse complètement puis le mettre au frais idéalement une nuit.

Servir ainsi ou décorer de fraises si la saison le permet.

 

Retrouvez sur son blog Pâtisse et Pâtine

Comment organiser un « slunch » coupe du monde!

Faire de la place

En général devant un match de foot, surtout pour la coupe du monde, ça se lève, ça saute, ça se renverse dans le canapé, bref ça bouge dans tous les sens. Même si vous n’avez pas un grand salon, prévoyez de ranger tout ce qui est fragile, et de pousser les meubles au max pour que tout le monde soit bien installé et puisse se sentir assez libre de ses mouvements sans vous casser un vase. Canapé, pouf, coussins par terre, on arrive toujours à se débrouiller. Beaucoup d’entre vous seront probablement au bureau, mais rien ne vous empêche de proposer à votre chef de diffuser le match et de rassembler ses équipe, de préférence dans un grand open space ou salle de réunion.

Bien choisir ses invités

L’idée est quand même de passer un bon moment, donc autant trier ses invités sur le volet: on n’invite pas Mag qui en veut à mort à Julien qui court après Marion qui aime encore François. On évite les râleurs et les moralisateurs, on tolère les enfants mais les bien-élevés, et on bannit ceux qui auront envie de raconter leur vie: notre attention doit être portée sur les Bleus, à point c’est tout. Beaucoup d’entre-vous seront probablement au travail, et rien ne vous empêche

Crédit photo Friends

Préparer le  plateau repas

Autant les années précédentes on vous aurait conseillé de pencher pour des pizzas ou des hot dog, mais cette année nos Bleus ne joueront pas le soir, donc le concept de soirée on peut oublier. Cela dit, rien n’empêche de prévoir un « slunch » (contraction de « supper » et « lunch); ce concept de mi-goûter mi-dîner qui  le rendez-vous encore plus convivial et est plutôt facile à préparer: café, thé, chocolat, citronnade et bières (on parle de foot quand même), fruits et autres gourmandises sucrées, et cakes ou tartes salées, et le tour est joué!

Photo: compte Instagram martilicious_food

Se mettre dans l’ambiance

Qui dit soirée coupe du monde, implique qu’il y ait un décorum qui aille avec! Pour vous mettre encore plus dans l’univers, prévoyez des petits accessoires sympas qui feront leur petit effet: des lunettes aux couleurs de votre équipe, des drapeaux, des guirlandes (faciles à trouver dans les kiosques, grandes surfaces ou autres enseignes type Hema ou Little Extra) et du maquillage pour se dessiner un petit drapeau sur chaque joue.

Allez les Bleus!

Prévenir les voisins

Il est possible (surtout si votre équipe gagne), que vous fassiez un peu de bruit, alors n’hésitez pas à mettre un petit mot dans votre immeuble, dans vos locaux ou à prévenir vos collègues qui ne regarderont pas le match, qu’il est préférable d’anticiper avec un casque ou des boules quies. Mais surtout, amusez-vous!

 

La poudre de caroube: une alternative saine au cacao?

Elle est la nouvelle alliée d’une alimentation saine mais gourmande, remplaçant notamment le cacao au petit-déjeuner ou au goûter. Mais savez-vous vraiment quel est son apport calorique et ses effets sur la santé? On fait le point avec la diététicienne Mathilde Yakan.

Lorsqu’on compare le cacao et la poudre de caroube selon leurs valeurs nutritionnelles, il est difficile d’élire un gagnant. Tout dépend des bienfaits que l’on recherche. La poudre de caroube sera moins riche en lipides que le cacao (0.7% pour la caroube contre 14% pour le cacao) tout en ayant une teneur en glucides plus élevée (89% pour la caroube dont 49% de sucres simples, contre 58%pour le cacao dont  1.8% de sucres simples).

La caroube est moins grasse que le cacao et tout aussi gourmande

Un substitut gourmand pour les femmes enceintes …

En revanche, la teneur en caféine est inexistante dans la poudre de caroube contre une teneur de 230mg dans le cacao ce qui pourrait la rendre intéressante dans les régimes nécessitant une diminution de la consommation de caféine (pathologies cardiaques, grossesse, allaitement…). La poudre de caroube est donc un substitut intéressant, reste à savoir si au niveau du goût, ils sont vraiment similaires.

Utilisée en poudre, la caroube peut remplacer le cacao et est bonne pour la santé.

… et bon  pour la santé

Depuis des générations, la poudre de caroube est très utilisée pour favoriser la digestion. En effet, sa teneur en fibres permet de traiter tant les épisodes de constipation que de diarrhées. De plus, ces fibres ralentissent l’absorption des glucides et favorisent également une diminution du cholestérol.

La poudre de caroube entre donc  dans le cadre d’une alimentation équilibrée et aura peu ou pas d’effets néfastes sur la santé.

Retrouvez le site internet de la diététicienne  Mathilde Yakan ici

 

Des sablés colorés salés ou sucrés pour fêter le printemps !

Il s’est fait attendre, mais le printemps s’est enfin installé. L’heure est donc aux apéritifs ou goûters colorés ! A vos sablés !

Maintenant que le soleil est là et avec lui la douceur et les dégradés de printemps, il nous reprend l’envie de pigmenter nos repas pour fêter cette explosion de couleurs que nous offre la nature, ce renouveau de la vie après le sommeil de l’hiver.

Les barbecues, les apéritifs et les pique-niques vont de nouveau figurer dans nos emplois du temps, et pour ajouter un peu d’originalité à votre verre de rosé, vos Spritz ou vos thés glacés, voici une recette simple mais pleine de fantaisie ; l’idée est de réaliser des sablés mais en les colorant, sur une base adaptable en salé et en sucré pour vous régaler de l’apéritif au goûter.

Pour l’apéritif : des sablés multicolores au cheddar et graines de sésame

Recette pour une quinzaine de sablés :

  • 170g de farine
  • 35g de poudre d’amande
  • 110g de beurre
  • 100g de cheddar
  • 1 œuf
  • Graines de sésame

Mélangez la farine, la poudre d’amande et le beurre coupé en dés avec les doigts jusqu’à obtention d’une poudre. Râpez le fromage et ajoutez-le. Séparez le blanc et le jaune de l’œuf, réservez le blanc et ajoutez le jaune à la préparation. Mélangez le tout jusqu’à former une boule. Si vous ne souhaitez pas colorer les sablés, formez un boudin de pâte et passez l’étape suivante.

Séparez la pâte en 4 pâtons que vous colorerez de couleurs différentes, filmez et mettez au frais 30 minutes.

Sortez les pâtons du frais, étalez une couleur au rouleau en rectangle et disposez cette pâte sur du film étirable en nappant de blanc d’œuf pour faire adhérer la prochaine couleur.

Étalez un second pâton et disposez-le sur le 1er, passez une fois le rouleau à pâtisserie pour faire adhérer les 2 pâtons.

 

Réitérez l’opération avec les 3e et 4e pâton. Roulez le tout à l’aide du film étirable. Ne vous en faites pas si la pâte n’est pas tout à fait parfaite, pas besoin d’égaliser les contours puisqu’elle est roulée, elle est plus cassante qu’une pâte sucrée mais le résultat à la découpe sera quand même très beau.

Déposez le boudin sur du film étirable, nappez-le de blanc d’œuf battu et saupoudrez-le de graines de sésame. Roulez le dans le film et réservez une heure au frais.

Préchauffez le four à 180°C. Retirez la pâte du film, coupez-le en tranches de 5 millimètres, disposez-les sur une plaque et enfournez pour une dizaine de minutes.

Sortez du four et laissez refroidir dix minutes avant de les disposez sur une grille pour un refroidissement complet.

Pour le goûter : des sablés vanillés multicolores

Recette pour une vingtaine de grands sablés ou pour une quarantaine de petits sablés

  • 250g de farine
  • 125g de sucre
  • 125g de beurre froid coupé en petits dés
  • 1 œuf
  • 1/2 gousse de vanille ou à défaut un sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • Différents colorant

Mélangez la farine, le sucre et la vanille dans un bol. Ajoutez le beurre et mélangez avec les doigts jusqu’à obtenir une poudre sablée. Ajoutez l’œuf et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Séparez la pâte en autant de parts égales que de couleurs choisies (ici 4) et pétrir jusqu’à totale incorporation des colorants. Filmez les pâtons et mettez les une heure au réfrigérateur.

Préchauffez le four à 150°C. Séparez chaque pâton en 4 et formez des boudins de pâte que vous posez les uns à côté des autres en alternant les couleurs

Abaissez doucement la pâte pour former un bloc de pâte multicolore et découpez-là avec les emporte-pièces.

Déposez les sablés sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez pendant 15 minutes.

 

Sortez les sablés du four et déposez-les sur une grille pour les faire refroidir. Voici de jolis sablés multicolores parfumés à la vanille.

Plus de recettes sur le blog de Camille ici

 

Comment préparer facilement une lunchbox équilibrée.

Préparer son déjeuner du midi comporte divers avantages: réduire les coûts par rapport à un déjeuner au restaurant ou lorsque l’on se fait livrer, avoir  des produits de qualité et une quantité maitrisée et équilibrée par rapport à ses besoins. Mais  pour optimiser le recyclage des restes de repas de la veille et limiter son temps de préparation sans pour autant avoir la même lunch box tous les midis, il y a quelques astuces à respecter.
Le matériel 

Pour bien préparer votre lunchbox il faut tenir compte des avantages de votre travail. Avez-vous la possibilité de mettre votre boîte au réfrigérateur ? De faire réchauffer vos aliments ? Avez-vous un endroit où vous restaurer ou pour stocker des produits ? Par exemple, si vous travaillez à un poste fixe au bureau, vous pouvez conserver un set de couverts fourchette/couteau/cuillère et des serviettes en papier, c’est toujours ça à ne pas prévoir tous les jours.

Après tout dépend de vos habitudes alimentaires, si vous faites des salades, prévoyez un petit pot pour la sauce afin de ne pas « cuire » votre salade avec le vinaigre, pourquoi pas par exemple des mini pots de confiture, aucun risque que la sauce se renverse, le couvercle est bien vissé ! Pareil si vous voulez manger des légumes crus à tremper dans une sauce au yaourt par exemple, mettez la sauce dans une petite boite. Si vous souhaitez réchauffer vos plats dans ce cas il faut être sûr que votre contenant peut passer au micro-ondes…

Pour le contenant, libre à vous d’utiliser celui que vous préférez ! Les boites à bento sont très pratiques car elles permettent de varier les aliments grâce à des petits compartiments différents mais un grand tupperware fait tout aussi bien le job si vous ne voulez qu’un seul plat et voulez gagner du temps de préparation.

Une lunchbox équilibrée

Pour composer une lunchbox équilibrée, divisez là en 3 : une ou des entrées, un plat principal et un dessert, un fruit restant le plus simple pour le dessert. Pour l’entrée, vous pouvez préparer du houmous et le mélanger avec une purée de légumes ce qui donne un apport en protéine végétale, c’est bon, sain, équilibré et suivant les saisons vous pouvez varier les saveurs : houmous à la courge en automne, à la betterave l’hiver, au poivron au printemps, à l’avocat l’été. Ajoutez-y des légumes découpés en batônnets comme carotte, concombre ou de petits formats comme les radis ou tomates cerises suivant les saisons qui peuvent être trempés dans le houmous.

Pour le plat accordez une grande importance aux légumes et ajoutez un féculent et une protéine, par exemple pour une grande salade, mélangez quinoa/poulet/avocat et de la salade avec des graines de sésame ou dans un style Tex Mex équilibré des haricots rouges, du maïs, des tomates, des poivrons et de la coriandre. Si vous adorez les pâtes, troquez des pâtes au fromage contre des pâtes avec des légumes comme poivrons et une sauce tomate maison ou des asperges coupées en morceaux fins pour cuire vite et du curry ou encore avec une purée de courge détendue avec un peu d’eau de cuisson des pâtes ce qui donne une sauce crémeuse. Sinon tout simplement, un filet de poulet grillé avec des légumes coupés en gros morceaux et rôtis au four 30 minutes à 200°C et un peu de semoule ou de riz.

S’organiser

Pour préparer des lunchbox variées et saines pour une semaine, adoptez la technique très simple qui consiste à utiliser le même aliment plusieurs fois dans la semaine, cela permet de faire plus rapidement les courses tout en variant les plats tous les jours : par exemple, si vous faites du poulet un soir, le lendemain vous pouvez utiliser un reste émietté dans une salade, en plat à réchauffer avec des légumes et un féculent. Pareil par exemple pour les légumes racine ou les courges, cuisez-les à l’avance au four en papillote ou rôtis le week-end et la semaine vous n’avez plus qu’à les utiliser comme accompagnement entiers ou en purée, en morceaux dans une salade, mixés avec des pois chiches, tahini, citron, ail pour faire un houmous.

Par exemple dans la semaine de déjeuner  voici des produits utilisés plusieurs fois sous différentes formes :

  • les lentilles dans deux salades variées
  • le pois chiche : en salade ou dans un houmous
  • le saumon : froid en salade, chaud avec des pâtes
  • la betterave : dans une salade composée, seule avec des pois chiche, dans un houmous
  • le chou romanesco : râpé comme de la semoule pour faire comme un taboulé ou avec du saumon et des pâtes
  • des poivrons en conserve: dans une salade ou avec des pâtes

Les légumineuses (pois chiche, haricots secs, lentilles diverses) sont souvent délaissées pourtant elles permettent de faire des plats végétariens très bons marché et qui, associées à un féculent (riz, pomme de terre, semoule, pâte), font de très bonnes protéines. Elles ont aussi l’avantage de bien se conserver si vous n’avez pas de réfrigérateur pour mettre votre lunchbox avant midi elles seront parfaites pour votre déjeuner.

Il y a des saisons qui sont également plus faciles pour préparer un déjeuner rapide et équilibré. Au printemps et l’été nous avons beaucoup plus de fruits et légumes, ainsi les salades qui ne sont que de la découpe et de l’assemblage et peuvent être préparées très rapidement sont plus variées, plus gouteuses qu’en automne ou hiver. Lors de ces saisons peu variées en végétaux, il ne faut pas hésiter à utiliser des légumes en conserve ou des surgelés qui permettent de gagner du temps, de conserver les vitamines et de varier les goûts : poivron, tomate, asperges, haricots, s’ils ne sont pas de saison sont bien meilleurs achetés sous ce format en hiver !

Si le week-end vous prenez le temps, environ une heure, de préparer un maximum vos bases de légumes, légumineuses, féculents, protéines, vous gagnerez du temps en semaine pour préparer vos déjeuners et même vos diners. De même, lorsque vous cuisinez le soir, si vous cuisinez pour 2 par exemple et bien doublez les doses pour manger le même plat le lendemain ou pour le modifier un peu et le manger sous une autre forme.

N’hésitez pas également pour varier les saveurs à utiliser diverses épices, des graines comme le sésame, le lin, le tournesol ou les oléagineux comme les amandes, noix, noisettes qui sont du très bon gras pour le corps et rajouterons de la diversité dans vos plats.

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à emmener votre déjeuner avec vous. Assurez-vous que le couvercle ferme bien et si besoin mettez un élastique autour de votre boite, il serait dommage que la sauce de vos pâtes se renverse dans le fond de votre sac !

Retrouvez les idées et recettes de lunchbox sur le blog de Camille