A ta Santé!

Les Visit&Run de Camille

Et si on courait tout en se cultivant? C’est ce que propose Camille avec ses Visit&Run dans plusieurs grandes villes françaises. Rencontre.
Quel est le concept de ces Visit&Run?

Les Visit&Run sont des parcours de running thématisés qui se déroulent dans plusieurs grandes villes de France. L’idée est de faire découvrir la ville, ses richesses culturelles et ses histoires en courant! Comme on s’arrête régulièrement à des endroits clefs pour que je donne des explications et des informations, le niveau de course reste accessible au plus grand nombre.

Comment est né ce concept?

Lorsque j’ai débarqué à Paris pour mes études, j’avais peu de moyen pour faire du sport et j’ai choisi la course à pied. En général je courais autour du Canal Saint-Martin mais au bout d’un moment c’est devenu lassant. Du coup j’ai commencé à me préparer des parcours en repérant de jolis spots. Après mon stage j’ai eu besoin de me trouver un projet et j’ai ouvert un blog Visit&Run dans lequel je partageais mes parcours de running en France et à l’étranger avec des spots incontournables. Puis j’ai rencontré Julie la directrice de communication des restaurants Côme ,et nous avons monté ce projet de sport plaisir.

Quels types de thématique sont proposés?

J’ai par exemple déjà fait Le grand banditisme, le romantisme, le cinéma, les lieux hantés… et je propose également depuis peu des thématiques axées sur lécologie car c’est un engagement qui me tient à coeur.

Combien de temps de préparation cela demande t-il?

En tout il me faut environ 12h de travail en amont car cela demande énormément de recherches. Je me documente sur la thématique évidemment, mais ensuite il faut que je trouve des points clefs sur le parcours et que ce dernier passe par des rues accessibles et peu fréquentées.

Comment se déroule un Visit&Run?

L’accueil des participants (entre 10 et 15 personnes) se fait chez Côme, où chacun peut y déposer ses affaires et se changer. Nous partons ensuite pour un run de 7 à 8 km avec environ 8 points d’intérêt sur lequels nous nous arrêtons pour que je donne des informations. L’idée n’est pas d’être dans la performance, d’ailleurs tous les niveaux se côtoient. Puis nous retournons chez Côme où une collation est offerte.

D’autres projets à venir?

Je travaille sur la sortie d’un e-book reprenant les parcours et informations des Visit&Run précédents, ainsi que sur un moyen de les transmettre par audi guide.

Visit&Run: 15€ / ou sur donnation à une association (selon la thématique proposée)

Plus d’infos sur le blog Visit&Run

On a testé: le Swimcross !

Et si la clé pour fait du sport, c’était de s’amuser ? Le Swimcross en est le parfait exemple!  Cette toute nouvelle discipline  propose un combo gagnant: le travail du souffle et de résistance, peu  d’impacts, et une approche ludique.

Pour promouvoir la discipline qui se pratique en général au bord des bassins, le groupe Smiling People et leur partenaire Speedo ont lancé une tournée de 20 dates autour d’un format plus long et plus compétitif : les Challenges Swimcross, avec obstacles et course à pieds. C’est lors de son lancement au Mans que je me suis frotté à la centaine de participants présents pour l’occasion.

Pour le Swimcross challenge, les filles prennent le départ 5 minutes avant les garçons

Sur l’eau, sous l’eau, et hors de l’eau

Soleil de plomb, accueil souriant, toboggans aquatiques et transats, rien ne laisse supposer qu’une course se prépare tant le contexte pousse au farniente ! Pourtant, en y regardant de plus près, on découvre une série d’obstacles aussi bien au bord des bassins, dans l’eau et dans le parc adjacent ouvert pour l’occasion : filet, structures gonflables, javelot, pneus, bottes de foins et même les 2 toboggans du centre en font partie… Ce sont plus de 20 obstacles à franchir dans l’eau et dehors, à répéter sur 3 boucles pour une distance totale d’environ 6km ou seuls les moments pris pour enlever et remettre ses chaussures permettront de souffler un peu.

Les obstacles raceurs et les fans de Benny Hill vont aimer.

Glissades et rigolades

Tous les profils sont présents, de l’athlète compétiteur, à la personne venue en groupe pour s’amuser, en passant par des sportifs amateurs qui ont la niaque. Ça rigole, ça joue des coudes, ça saute dans l’eau, ça râle un peu en traversant un tunnel de pneu, et ça glisse sur les structures gonflables avec parfois des gamelles à la limite de l’artistique. Et lorsqu’arrive le ventriglisse, c’est carrément Benny Hill. Même les plus compétiteurs dont je fais partie, s’élancent comme des gamins.

Un entrainement complémentaire et alternatif pour les triathlètes.

Un travail complet de cardio et renfo

Après une heure de course aussi drôle que physique, on peut dire que le Swimcross est une réussite, un peu glissante parfois mais originale dans le paysage fitness traditionnel et qui est capable de réunir le plus grand nombre. Pour les amateurs de performances (comme moi!), le run et les nombreux obstacles sont un véritable défi qui mettent le cardio à rude épreuve. Mais au-delà de l’aspect très complet pour travailler le renforcement, l’endurance et la coordination, c’est surtout un fabuleux moment pour s’amuser, profiter d’une structure aquatique comme jamais vous ne pensiez le faire (combien de fois ai-je entendu : on ne court pas près des bassins !) avec le sentiment de rajeunir d’au moins plusieurs années. Seul bémol pour le triathlète que je suis, j’aurais aimé nager un peu plus, les challenges natation ayant plutôt lieu lors des séances hebdomadaires.

On peut aussi bien participer pour le côté compet que pour le côté ludique.

Alors si vous cherchez autre chose que les tapis de courses alignés, les lignes d’eau surchargées et les plateaux de musculation ennuyeux à l’heure ou l’été pointe le bout de son nez, essayez le Swimcross sans hésiter !

Plus d’infos et où pratiquer ici 

La poudre de caroube: une alternative saine au cacao?

Elle est la nouvelle alliée d’une alimentation saine mais gourmande, remplaçant notamment le cacao au petit-déjeuner ou au goûter. Mais savez-vous vraiment quel est son apport calorique et ses effets sur la santé? On fait le point avec la diététicienne Mathilde Yakan.

Lorsqu’on compare le cacao et la poudre de caroube selon leurs valeurs nutritionnelles, il est difficile d’élire un gagnant. Tout dépend des bienfaits que l’on recherche. La poudre de caroube sera moins riche en lipides que le cacao (0.7% pour la caroube contre 14% pour le cacao) tout en ayant une teneur en glucides plus élevée (89% pour la caroube dont 49% de sucres simples, contre 58%pour le cacao dont  1.8% de sucres simples).

La caroube est moins grasse que le cacao et tout aussi gourmande

Un substitut gourmand pour les femmes enceintes …

En revanche, la teneur en caféine est inexistante dans la poudre de caroube contre une teneur de 230mg dans le cacao ce qui pourrait la rendre intéressante dans les régimes nécessitant une diminution de la consommation de caféine (pathologies cardiaques, grossesse, allaitement…). La poudre de caroube est donc un substitut intéressant, reste à savoir si au niveau du goût, ils sont vraiment similaires.

Utilisée en poudre, la caroube peut remplacer le cacao et est bonne pour la santé.

… et bon  pour la santé

Depuis des générations, la poudre de caroube est très utilisée pour favoriser la digestion. En effet, sa teneur en fibres permet de traiter tant les épisodes de constipation que de diarrhées. De plus, ces fibres ralentissent l’absorption des glucides et favorisent également une diminution du cholestérol.

La poudre de caroube entre donc  dans le cadre d’une alimentation équilibrée et aura peu ou pas d’effets néfastes sur la santé.

Retrouvez le site internet de la diététicienne  Mathilde Yakan ici

 

La spiruline: un super aliment?

Cette micro-algue est très tendance en ce moment, et les influenceurs n’hésitent pas à parler de super aliment valorisant le côté protéine végétale. Mais savez-vous réellement de quoi elle se compose et comment elle doit être consommée? On fait le point avec la diététicienne Mathilde Yakan.
On qualifie souvent la spiruline de « super aliment », en est-elle vraiment un?

Les supers aliments sont généralement d’origine végétale et apportent une douzaine de propriétés nutritionnelles contre deux ou trois dans les aliments « classiques ». Le terme super aliment provient des USA (Superfood) et a très certainement été inventé à des fin marketing. Pourtant, on peut reconnaître aux aliments portant ce « label » des qualités nutritionnelles très intéressantes.

La Spiruline (séchée ou déshydratée) est composée à 60% de protéines et  elle contient des quantités significatives en micronutriments  (fer,  magnésium, potassium et nombreuse  vitamines). Avec cette composition nutritionnelle, on peut effectivement classer la spiruline dans les super aliments.

Permet-elle apporter une bonne source de protéine?

Théoriquement oui. En contenant 60% de protéines, la spiruline peut même être décrite comme riche en protéine, selon les lois d’allégations nutritionnelles. Cependant, la spiruline est consommée sous forme de comprimé ou de paillettes à raison de quelques grammes par jour. Son intérêt n’est donc pas tant intéressant pour supplémenter un apport en protéines, mais plutôt un apport en micronutriments (vitamines et minéraux).

Fait-elle maigrir?

Aucun aliment n’a de pouvoir amaigrissant. Certains permettront d’accélérer un peu le métabolisme ou de diminuer la sensation de faim, mais il n’y a qu’une façon de perdre du poids sainement et durablement : avoir une balance énergétique négative. C’est-à-dire que les apports énergétiques (aliments consommés) soient inférieurs aux dépenses (métabolisme de base et activité physique).

Comment doit-on la consommer?

Il est recommandé de consommer la spiruline sous forme de cure. Certains états comme la grossesse, l’allaitement ou des maladies entraînant des pertes de micronutriments nécessiteront une supplémentation. Les sportifs peuvent également prendre de la spiruline comme complément lors de compétitions ou de préparations intensives. C’est une alternative naturelle aux suppléments médicamenteux ou de synthèse, car la spiruline, bien que transformée, est un aliment.

La spiruline se consomme sous forme de cure de 4 à 6 semaines et se prend au moment des repas. Pour que la cure soit optimale, il faut la débuter de manière progressive (environ 1g/j) et ne pas dépasser une dose de 5g par jour, ce qui équivaut à 10 comprimés.  En cas de « surconsommation », des inconforts digestifs peuvent apparaître, car en raison de ses teneurs en vitamines et minéraux, elle a des propriétés détoxifiantes.  Outre les comprimés, il est possible de consommer la spiruline sous forme de paillettes ou de poudre. Dans ce cas-là, elle peut être ajoutée à des smoothies ou des salades. Mais pour favoriser l’absorption du fer qu’elle contient, il sera intéressant de la combiner avec des aliments riches en vitamines C (agrumes, choux, poivron…).

Il faut toutefois garder à l’esprit qu’aucune cure de super aliment ne remplacera une alimentation variée et équilibrée toute l’année. La spiruline doit plutôt être considérée comme un moyen naturel de combler ou éviter un manque à un instant T.

Retrouvez le site de la diététicienne Mathilde Yakan  ici

Soulager le mal de dos

 9 Français sur 10 souffrent de mal de dos et ont recours à des anti-douleurs. Dans leur ouvrage  « Soulager votre mal de dos sans médicaments », Sonia Martinez Reygaza et Alix Lelief-Delcourt expliquent comment s’en prémunir.

Souvent vécu comme une fatalité, le mal de dos est souvent laissé de côté en attendant qu’il passe, ou soulagé à coups d’antalgiques. Mais si cette douleur n’est pas traitée, elle peut rapidement s’installer et devenir chronique. Alimentation, pratique sportive, recours à différentes médecines parallèles, il existe plusieurs manières de traiter le mal de dos sans avoir recours à des médicaments et c’est ce que valorisent Sonia Martinez Reygaza, kinésithérapeute et ostéopathe, et la journaliste Alix Lelief-Delcourt. Et avant toute chose, la première façon de se prémunir du mal de dos est d’adopter les bonnes postures dans le quotidien, comme l’expliquent les auteurs.

S’asseoir correctement

A table ou en réunion, on a souvent tendance à croiser les jambes ou à s’avachir et c’est le meilleur moyen d’entrainer une lombalgie ou une sciatique. Il est donc très important de bien caler ses fesses au fond de la chaise et de garder le dos droit et les épaules alignées. L’idéal serait que vos hanches soient un peu plus hautes que vos genoux. Pensez à bien poser vos pieds au sol, largeur des hanches, et donc à ne pas croiser vos jambes.

Devant l’ordinateur

 

Qui n’a jamais ressenti de douleurs aux cervicales ou aux épaules, après une longue journée passée devant l’ordinateur? Pour éviter cela, il est recommandé de bien caler son dos contre le dossier de votre chaise ou fauteuil et de régler ce dernier afin que vos bras soient parallèles à vos cuisses lorsqu’ils sont posés sur le bureau. La hauteur de votre siège doit aussi être ajustée afin que votre regard soit horizontal lorsqu’il se porte sur le haut de l’écran. Enfin pour garder un bon alignement, votre visage doit être au minimum à 40 cm de l’écran et au maximum à 75 cm.

Au volant

Comme sur une chaise,  il est recommandé d’avoir les fesses bien calées au fond du fauteuil de votre voiture et le dos collé au dossier. Veillez bien à ce que votre nuque ne soit pas trop penchée en avant ou en arrière et que vos épaules soient détendues. Et si vous prévoyez des longs trajets, pourquoi ne pas essayer un couvre-siège en billes de bois? Ces dernières permettent un automassage qui décontracte le dos.

La bonne posture pour dormir

Dormir sur le ventre creuse le bas du dos et peut accentuer le risque de pincement lombaire. Essayez de dormir le plus possible sur le dos ou sur le côté mais en évitant la position du foetus qui arrondit trop le dos. Enfin ne dormez pas la tête à plat, et choisissez un oreiller qui vous permette d’avoir votre front aligné à votre menton.

 

 

Soulager votre mal de dos sans médicaments, Sonia Martinez Reygaza et Alix Lefief-Delcourt aux éditions Leducs.